Qu'est-ce que le don de sang?

Publié le par Ghemired

Le don de sang

Conditions d'âge

A partir de 18 ans et jusque 60 ou 65 ans selon les types de don.

Un premier don de sang ne peut se faire après 60 ans. Mais si l'on est un donneur régulier, on peut donner son sang jusqu'à la veille de son 66ème anniversaire. Pourquoi s'arrêter à cet âge ? C'est une question de tuyauterie ! Les artères sont moins souples et ont plus de mal à s'adapter après la prise de sang.

 

Conditions de santé

Pour donner son sang, il faut être en bonne santé. Le médecin de collecte a pour mission de veiller à ce que le don soit fait en totale sécurité pour le donneur, et qu'il n'entraîne par la suite aucun risque infectieux ou immunologique pour le receveur.

LA SECURITE DU DONNEUR .

     Le médecin vérifie l'aptitude au don de sang, de plaquettes ou de plasma du candidat au Don : notamment la bonne santé du coeur et des vaisseaux, l'absence de troubles du rythme, d'insuffisance coronarienne, d'hypertension sévère, de pathologie cardiaque, d'anémie, d'asthme ou d'allergie en cas de don de plasma ou de plaquettes. Dans le cas d'un don de plaquettes, on pratique au préalable une numération de plaquettes.

     Le médecin veillera à éliminer tout risque de malaise à distance, lié à un poids trop faible (un minimum de 50 kg est nécessaire), une hypotension, une épilepsie même ancienne...Il s'assurera également que les activités post-don du donneur sont compatibles avec le don : éviter les travaux en hauteur, les travaux dangereux, la conduite automobile prolongée, le sport intensif etc... dans les quelques heures qui suivent le don.

     Certains médicaments pour la tension, pour la dépression...peuvent être responsables d'un état d'hypotension après le don et donc d'un risque de malaise sérieux.

     Il conseillera une bonne réhydratation pendant 24 h pour éviter les petits coups de barre.

 

LA SECURITE DU RECEVEUR

Le rôle du médecin de collecte est de prévenir les complications transfusionnelles pour le malade qui reçoit du sang.

Il doit donc s'assurer de l'absence de maladies infectieuses ou de maladies ou traitements responsables de réactions allergiques ou immunologiques potentielles :

Exemples de délais avant de pouvoir donner son sang :

- Maladie infectieuse banale : 8 jours après l'arrêt de la maladie ou l'arrêt du traitement.

- Gastroentérite ou infection sérieuse : délais pouvant aller de 10 jours à 2 mois selon la gravité.

- Mononucléose, toxoplasmose ou autres infections sévères ou prolongées : 1 an.

soins dentaires, détartrage, ablation dentaire : ils entraînent souvent un passage de microbes dans le sang et peuvent nécessiter un délai allant de 3 à 10 jours.

 

- Une intervention chirurgicale, des examens exploratoires de type fibroscopie, un tatouage... sont des situations à risque, notamment d'hépatite C. On attendra 4 mois avant de donner son sang.

- Les médicaments : certains médicaments sont compatibles avec le don de sang, d'autres non. Il faut donc signaler toute prise de médicaments. Par exemple, le délai d'attente après arrêt de Roaccutane (Acné), de Chibroproscar (Prostate), de Propétia ( repousse des cheveux), peut atteindre 1 mois.

-L'aspirine ou les anti-inflammatoires nécessitent un délai d'une semaine pour un don de plaquettes, car ils agissent sur la coagulation.

Quel que soit le médicament, le médecin de collecte est seul garant de son innocuité : il faut donc toujours le signaler.

- Les vaccins : les vaccins vivants (ex : hépatite) nécessite un délai de 3 semaines, les autres un délai de quelques jours.

- Les allergies : on évitera les périodes de crises, car les cellules porteuses des réactions d'allergie sont stimulées et peuvent entraîner des risques pour le receveur. Par contre, quelqu'un sous traitement, qui n'a pas fait de crises depuis un moment, ne pose à priori pas de problèmes.

 - Les voyages en zone de paludisme : on attendra 4 mois après le retour d'un pays où il existe un risque de paludisme, avant de donner son sang, même si on a pris un traitement contre le paludisme pendant le voyage.

Certaines maladies sont incompatibles avec le Don de sang : certaines maladies "immunologiques" à auto-anticorps, comme la thyroïdite de Hashimoto. Le psoriasis sévère, les cancers, mêmes guéris. Les maladies avec troubles de la coagulation. Le paludisme, même s'il s'agit d'une seule crise il y a longtemps. Les infections à répétition. Une transfusion même très ancienne du sang de quelqu'un d'autre.

Il existe des comportements ou des situations à risque incompatibles avec le Don de sang : Une mauvaise compréhension de la langue parlée par le médecin de collecte. Le multi partenariat ou le vagabondage sexuel. La vie avec un partenaire à risque. La toxicomanie intraveineuse ou sniffée, même ancienne.

 

Dans tous les cas, si on se pose des questions, il vaut mieux venir en parler au médecin de collecte : lui seul pourra vous répondre si, oui ou non, vous pouvez donner votre sang.

 

Vous pouvez également téléphoner à l'hôpital de Collo : 038 71 6100

 

Conditions de renouvellement du don de sang.

DON DE SANG

Il convient de toujours laisser au moins 2 mois entre chaque don.

- un homme : 5 fois par an jusqu'à 60 ans, puis 3 fois par an jusqu'à 65 ans.

- une femme : 3 fois par an jusqu'à 65 ans.

  Pas de premier don après 60 ans.

 

 (Source : www.efs.sante.fr/)

 

Publié dans Le sang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article